Rechercher
  • marinafede23

La cuisine Créole, une cuisine épicée et métissée

Bonjour à tous.te.s, j’espère que vous allez bien. Aujourd’hui, on m’a demandé de parler de la Réunion sous le paramètre de la culture. Je vais essayer d’être la plus neutre possible étant donné que je suis originaire de cette petite île un peu perdue dans le fin fond de l’Océan Indien. Enfin bref, finissons cette petite introduction pour parler de choses plus intéressante. J’ai décidé de commencer à aborder cette thématique, qu’est donc la culture, à travers la nourriture. Pourquoi ? Déjà car j’aime beaucoup la cuisine, en faire mais surtout en manger et surtout du fait que cela caractérise parfaitement la culture d’un endroit. Alors commençons donc ce voyage culturel près des marmites et épices en tout genre !

L’île de la Réunion est une pépite culturelle et surtout un synonyme du mot « métissage » si je puis dire et c’est bien dans la cuisine qu’on le voit. En effet, elle abrite plusieurs cultures, plusieurs aliments sont servis. Tout le monde peut y avoir son avantage et cela qu’importe son régime alimentaire ou sa religion. Cette ile regorge de restaurants divers. C’est un véritable carrefour de saveurs. On peut y trouver des restaurants japonais avec les sushis et makis à l’honneur ( ceux d’Akina sont délicieux), on peut manger dans un style plus américain avec des burgers, il y a des restaurants libanais, des restaurants typiques de l’île, des restaurants où on propose halal. La nourriture est un moyen de partage et cet endroit le reflète bien.



Dans les placards des réunionnais on peut donc y trouver tout un tas de choses, une véritable caverne. Mais que mange principalement les réunionnais ? Eh bien, ce sont de grands consommateurs de riz surtout. Effectivement, ils en mangent, en général, presque tous les jours. Comme dit l’un de mes proches, « on rit beaucoup » ( c’était un piètre jeux de mots).

Accompagné de cela, il y a souvent des grains, ce qui dans le langage courant est assimilé aux légumineuses comme les lentilles, les haricots rouges, les haricots blancs et autres de ce type-là. Avec cela, on y trouve souvent de la viande ou du poisson voire des légumes. On appelle cela un « carry ». De plus, dans le plat, il y a un accompagnement qui est dit « rougail ». Ce sont les mets typiques de la Réunion.

Pour relever cela et rendre plus savoureux, les réunionnais se servent beaucoup d’épices. En effet, cette petite touche permet d’habiller un plat d’une manière exquise. Au menu, on y trouve surtout le safran, le curcuma, le gingembre, le sel, le poivre, le thym et autres perles gustatives.



Pour parler de la nourriture réunionnaise, nous pouvons également nous appuyer sur les fruits et légumes ainsi qu’autre petite chose que nous offre cette île. En effet, les habitants peuvent y être servis car elle nous dévoile des merveilles. Les habitants ont l’opportunité de se vanter d’être les seuls et premier producteur de thé de toute la France. Oui, je confirme, c’est bien quelque chose. Quelque part sur l’île, dans les hauts du sud sauvage, il y a un champ de thé unique qui ne demande qu’à être découvert et dégusté. Où est-ce qu’il se trouve ? Je vous invite à faire un tour au « Labyrinthe En Champ de Thé » de Grand Coude et je vous assure que le chemin vaut le détour. C’est apaisant et instructif. Hormis ce privilège, l’île propose d’autres trouvailles intéressantes. En effet, on peut y manger des fruits de la passion, de bonnes mangues, de bonnes pastèques, de bonnes pitayas (surtout en fin d’années), des brèdes chouchous, des ananas, du chou de vacoa, du palmiste, du bon coco et pleins d’autres choses qui ne me viennent pas automatiquement en tête.


L’ile de la Réunion a vraiment de bonnes choses à faire découvrir. On y trouve des produits du monde que cela soit en produit brut ou en produit fini. La culture réunionnaise est un métissage de culture et c’est ce qui fait son charme. La cuisine réunionnaise a une chose que les autres cultures n’ont pas, c’est l’âme du partage. Du moins, c’est comme ça que je le vois. La Réunion rayonne de ce mot et cela se voit dans ses plats. Il y a une envie de partage de culture et de moment. La cuisine réunionnaise se partage et se vit à travers des bons moments, notamment en famille et entre ami.e.s car c’est important. La cuisine se ressent à travers les piques-niques et autres.


-By Yma.

98 vues0 commentaire