Rechercher

On refait le portrait: Emilie Delarue

Pour ce 2eme épisode de "On refait le portrait, aujourd'hui allons a la rencontre de Émilie Delarue"


Tu peux te présenter en quelques mots ?


Emilie Delarue , 31ans. J'ai intégré en métropole une école de photographie de 2008-2010 au Havre. Cela fait 9ans que je suis à la Réunion, et que je parcoure de fond en comble, à la rencontre de la population.


Comment t'es venue cette passion pour la photo?


J'ai toujours fait un peu de photo mais l'élément déclencheur a été la perte de mon Grand père en réalisant que je n'avais pas de photo récente de lui. A partir de ce moment j'ai commencé à prendre tout mon entourage en photo pour garder des traces.

Ton endroits préférés de l’île?


J'ai un véritable amour pour les fonds marins et aujourd'hui j’essaie de transmettre ma passion pour que les gens prennent conscience que tout est tellement fragile si nous n'en prenons pas soin.

J'ai eu la chance de pouvoir plonger avec les Baleines, ce qui a complètement changé ma vie. Des échanges de regards, de jeux, de complicité gravés à jamais en moi et a qui je souhaite à tous ceux qui franchiront le cap d'aller plonger.


Qu’est ce qui te plais le plus en vivant ici ?


L'île est tellement variée qu'il suffit surtout de s'adapter à elle en fonction de la météo. Je pense qu'on peut dire que la Réunion nous remet très très souvent à notre place. Par la beauté de ses paysages, par ses couchés et levés de soleil toujours différents.

En dehors de L'ile en elle même, j'adore immortaliser les traces de la vie "lontan", aller à la rencontre par exemple d'un coupeur de canne, d'un propriétaire de charrette bœuf, rencontrer un couple qui vit encore dans une vieille ti case en tôle. Immortaliser pour ne pas oublier c'est ce que je dis souvent.





Quel était ton premier appareil photo?


Mon premier appareil était un Fisher-Price Model 3815 jaune et bleu que mon grand père m'avait offert, mais je prenais le sien aussi qui était un kodak instamatic


Ton petit conseil pour réussir une photo à tous les coups?


Prendre son temps, je fais partis de la génération qui a eu la chance de pouvoir commencer la photographie argentique (à pellicule) nous n'avions que 24 ou 32 poses et cela mérite que l'on choisisse la composition de nos images. Il m'est arrivé d'avoir une photo en tête, d'avoir le bon endroit pour la faire mais pas la bonne météo et d'attendre presque 4 ans pour la faire. J'ai beau être passée au numérique, je réfléchis toujours dans ce sens.


La petite entreprise réunionnaise à découvrir?


Yes, mon entreprise s'appelle " Montisavate" je vends aujourd'hui mes photographies sur les marchés forains et mon site est montisavate.fr


La personne qui t’inspire?


J'en ai plusieurs... JR, Willy Ronis, Martin Parr, Sacha Golberger....

Retrouve Emilie sur les réseaux sociaux:


Facebook

Instagram


Pour ne rien rater des prochains portraits suis-moi sur mes réseaux sociaux:


Facebook

Instagram

102 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout