top of page

Costa Rica : itinéraire de 2 semaines inoubliables !

Dernière mise à jour : 26 janv.

Retrouvez dans cet article le résumé des quatorze jours que nous avons passés au Costa Rica - 3e pays de notre Tour du monde. Au coeur des parcs nationaux, au pied d’un volcan, les pieds dans l’eau des bassins des cascades, à l’expérience « Pura Vida », nous évoquons nos merveilleuses découvertes ! Nous vous partageons également nos bons plans bouffe, logement, transport. En fin d’article, les plus pressés d’entre vous trouveront une synthèse.😉

On vous espère nombreux à nous suivre dans nos aventures !

Escale nécessaire à San José


🛬 Nous avons atterri à San José samedi 21 octobre le soir assez tard, et avons dormi à l’hôtel Alajuela, situé à proximité de l’aéroport, que nous ne recommandons pas (rapport qualité-prix plutôt mauvais selon notre expérience).

🚗 Nous avons récupéré notre voiture de location et nos amis, Charlène et Laurent, dimanche en fin de journée. Nous avions loué pour tous les quatre, l’appartement « Hospedaje Ana Lu », toujours sur le secteur Alajuala, à 15 min de l’aéroport. Ce quartier était parfait pour l’étape/nuit que nous avions à faire à San José. Nous recommandons vivement cet appartement que nous avons trouvé sur Booking. Nous avons eu un accueil personnalisé, de qualité, l’appartement est très bien équipé (cuisine toute équipée, machine à laver, ventilateurs…) et est vraiment très propre. C’est digne d’un hôtel étoilé alors que nous l’avons payé 62€ pour quatre. Le lundi 22 nous partions pour près de trois heures de route destination : Tortuguero !



3 jours en immersion totale au sein du Parc National Tortuguero


🛶 Départ matinal de San José, nous avons conduit pendant 3 heures pour rejoindre le parking de La Pavona. Après une heure de barque - pendant laquelle nous avons pu admirer des dizaines d’oiseaux, des caïmans et des iguanes - nous sommes arrivés à Tortuguero ! Nous avions une chambre à l’hôtel Carey Lodging (53€/nuit petit déjeuner compris). Un guide (prénommé Verny) nous a accueilli à notre arrivée et nous a aidé à faire notre programme pour les jours à venir. Il a pris le temps de nous montrer la carte de Tortuguero et les activités phares et a détaillé celles pour lesquelles un guide est obligatoire et celles que nous pouvions faire en toute autonomie. Il nous a également donné des recommandations concernant les billets d’entrée dans le parc national via le site internet du SINAC (Sistema Nacional de Areas de Conservacion). La veille (voire même plusieurs jours au préalable) vous pouvez réserver sur internet vos billets d’entrée pour l’un des secteur du parc, ils seront valides pour la journée entière. Vous présentez au guichet le numéro de réservation et cela suffira. Pour ce premier soir à Tortuguero, nous avons fait un petit tour du village après avoir programmé les jours suivants. Notre hôtel était situé à l’entrée du parc national, ainsi nous avions la chance de pouvoir voir les singes araignées en haut des arbres depuis notre hôtel ! Pour cette première soirée, nous avons marché à la tombée de la nuit le long de la plage afin de trouver d’éventuelles émergences de tortue. La chance ne nous a pas souri pour cette fois (C’est la toute fin de saison).


Toutes nos videos Youtube sont filmé à l'Insta360, retrouvez notre code promo Insta 360.


Singe Araignée au Parc Tortuguero
Les singes-araignée au Parc Tortuguero



😍 Ce mardi 24 Octobre est une journée qui restera dans nos mémoires à n’en pas douter… 🛶Nous nous sommes levés à l’aube - réveillés notamment par les singes hurleurs à côté de nos fenêtres - et sommes partis à 5h30 en canoë avec notre guide pour explorer la rivière Tortuguero et ses habitants hors du commun ! Pendant ces trois heures à voguer sur la rivière, nous ne savions pas où regarder tant les animaux étaient autour de nous : des caïmans, des ibis, des hérons, des Arras, des toucans, un paresseux, un bébé porc-épic…j’en passe!

Nous avons été étonné de voir que nous pouvions nous approcher assez près des animaux sans les déranger et sans qu’ils ne se sentent en danger par notre présence.


Parc National Tortuguero - Costa Rica
Parc National Tortuguero - Costa Rica

🐆Ensuite nous sommes allés prendre notre petit déjeuner à l’hôtel. Puis, nous sommes allés faire le « Jaguar Trail » en autonomie. Une petite randonnée de deux à trois heures au cœur du parc national, par un sentier balisé qui longe la plage. Nous avons pu voir des singes, des grenouilles, des cadavres de tortue (tuées par les jaguars), des oiseaux, des fourmis… Nous l’avons fait sans guide et c’est tout à fait faisable, toutefois nous passons très certainement à côté de dizaines d’espèces qui étaient probablement autour de nous mais que nos sens non avisés ne nous ont pas permis de voir.

🐢Le soir, c’est à 20H45 que nous sommes partis avec notre guide pour assister à la ponte des tortues sur la plage. Une expérience inoubliable ! Sur le sentier menant à la plage, nous avons pu voir la grenouille aux yeux rouges et aux pattes bleues, très rare d’après notre guide, nous avons vu un paresseux en train de manger, et nous avons vu des lézards. Puis nous avons attendu pendant de longues minutes pendant que les officiers de la réserve surveillaient les plages pour trouver des tortues… Vers 22h30, alors que nous désespérions tous, le guide nous a donné un cours complet sur la vie des tortues, le processus de ponte, leur choix de venir à Tortuguero pour pondre, et globalement nous avons pu échanger avec lui autour de la faune locale et notamment le jaguar car le parc national de Tortuguero compte environ 41 jaguars, ils viennent parfois au village manger… les chiens des villageois ! 😦 Un passionnant moment d’échange, et une mine d’informations, nous étions vraiment privilégiés car notre guide, Verny, était un passionné de son île et de la nature. Passés 23h, alors que nous pensions que les tortues nous avaient fait faux-bons, que deux personnes du groupe étaient déjà partis, et que Verny nous proposait un dédommagement (renouveler l’expérience le lendemain), nous avons reçu l’information qu’une tortue venait d’arriver sur la plage! Nous avons donc marché environ 3 kms au pas de course pour rejoindre la tortue sur la plage en question. Pour cela, nous avons dû, de nuit, repasser par le chemin du jaguar trail. C’était en soi une sacré expérience, se retrouver en pleine nuit noire dans la jungle luxuriante, avec tous les bruits alentours ! Le jeu en valait la chandelle car nous avons pu arriver à temps pour voir une tortue verte de 96 cm d’envergure pondre dans le trou qu’elle venait elle-même de creuser dans le sable… Nous sommes par tous petits groupes de 6 à 10 personnes, aucun appareil photo ni téléphone n’est accepté (ceci afin d’éviter la formation d’un champ magnétique qui gênerait la tortue), aucune prise d’image, aucune lumière blanche n’est tolérée. C’est donc éclairés par la lune et une seule petite lumière infrarouge tenue par un agent du parc à l’arrière de la tortue que nous avons pu la voir pondre. Dans un premier temps, nous avons pu voir les œufs sortir et se nicher dans le trou, puis dans un second temps nous avons vu la tortue camoufler ses œufs en balayant le sable avec ses pattes. Compte tenu de l’heure tardive, nous devions tous quitter la plage et laisser la tortue tranquille pour qu’elle rejoigne la mer ensuite paisiblement.

L’arrivée tardive s’explique par la fin de la saison de ponte. On s’estime donc très chanceux d’avoir pu assister à cela. En pleine saison, le guide nous expliquait qu’une centaine de tortues viennent chaque soir vers 20h/21h. Ainsi, les groupes de touristes sont répartis ce qui limite grandement l’impact humain sur la tortue. Généralement on peut assister à tout le processus de ponte : de l’arrivée sur la plage, la création du trou, la ponte, le camouflage puis le retour à la mer.


🐸 Mercredi 25 octobre : nous avons pris le bateau pendant une dizaine de minutes pour nous rendre au village de San Francisco où nous avons exploré le parc national Tortuguero - Cerro (sans guide). Nous avons payé 2$ l’entrée par personne et 6$ la barque par personne. Nous avons pu monter jusqu’au belvédère qui surplombe la canopée : une vue d’en haut sur les bras de la rivière Tortuguero - l’océan - et toute la jungle qui s’étend à nos pieds !

Comptez deux à trois heures pour faire le tour. Nous avons pu voir des dizaines de petites grenouilles rouge, des singes capucins, une loutre qui nageait et des oiseaux au loin qui survolaient la canopée.


Parc National Tortuguero - Secteur Canales
Parc National Tortuguero - Secteur Canales


🐊 Nous quittons Tortuguero, des souvenirs pleins la tête et des étoiles dans les yeux. Pour le retour en barque, nous avons de nouveau pu admirer des Caïmans, iguanes, oiseaux en tout genre… Quelle escorte de qualité jusqu’à notre voiture !




Quatre jours à La Fortuna, au pied du volcan Arenal

🏡 Nous avons repris la voiture, direction La Fortuna (3H de route environ). Nous sommes arrivés dans notre Air BNB et on peut vous dire qu’il était incroyable ! On vous recommande d’y jeter un œil si vous projetez un séjour à proximité du volcan Arenal : lien ici. Notre logement a une vue imprenable sur le volcan, ce qui a émerveillé chacun de nos petits-déjeuners. Il est full équipé et très propre.


🌋 Pour cette première journée complète nous avons découvert le volcan Arenal au sein du parc national (15$/ personne l’entrée du Parc National). En plus d’une très belle randonnée aux différents points de vue sur l’imposant volcan Arenal, nous avons été ébahis de voir un toucan, et une famille de coatis qui nous ont offert un spectacle incroyable ! Des mères et leurs jeunes coatis creusaient à la recherche de nourriture et passaient de gauche à droite du chemin juste devant ou à côté de nous ! Là encore, nous étions émus de voir que ces animaux ne sont pas familiers de l’homme car ils ne viennent jamais nous voir, mais ne nous craignent pas non plus.

Nous avons ensuite mangé dans le restaurant El Novillo del Arenal, que nous recommandons : une vue imprenable sur le volcan et un repas très bon et copieux (18 340 colonès, soit 32€ à deux).

Pour finir en beauté la journée, nous nous sommes baignés dans les sources thermales Chollin : 100% naturelles et gratuites, ces sources d’eau chaude sont publiques. Nous avons payé 5000 colones le parking (9€).


Parc National Arenal - Costa Rica
Parc National Arenal - Costa Rica

🦥 Ce samedi 28 Octobre, nous avons découvert la Cascade La Fortuna Warterfall au sein du Parc National Arenal. L’entrée de la cascade coûte 16$ par personne. La chute d’eau est très haute et puissante, mais il est possible de se baigner dans le bassin principal. Celui-ci est d’ailleurs surveillé. Pour moins de remous, vous pouvez également vous baigner dans le bras de la rivière, où l’eau est douce et cristalline! Le site comprend également un petit chemin à orchidées où l’on peut admirer différentes espèces de plantes.

L’après-midi nous nous sommes rendus dans un parc à paresseux (Sloths Territory) situé à proximité de notre logement. Nous avons réglé 35$ par personne pour une visite guidée dans la forêt d’une durée d’1 heure et demie. A Tortuguero nous avions vu seulement deux paresseux (un de très loin lors de notre balade en canoë, un de nuit lors de la sortie aux tortues), et nous avions très envie d’en découvrir davantage. Toutefois, avec le recul nous aurions pu nous passer de cette activité -relativement chère- et assez touristique.

💧Dimanche 29 Octobre, nous affrontons la pluie pour nous émerveiller devant la grande cascade de Rio Celeste ! Et nous n’avons pas été déçus ! Nous avions réservé nos billets via le SINAC la veille (12$/personne), et avons dû payer 2000 colones pour le parking (3,50€). Nous traversons d’abord une forêt luxuriante où nous avons croisé des serpents puis nous descendons l’escalier qui mène à l’impressionnante cascade ! Il n’est pas autorisé de s’y baigner, ni de descendre jusqu’à l’eau, un belvédère est aménagé pour qu’on s’arrête juste avant. Une fois remontés les escaliers, nous avons ensuite poursuivi notre marche par la gauche afin de longer la rivière et découvrir des phénomènes très curieux : les eaux bouillonnantes, et la démarcation des deux eaux : cristalline et l’eau de rivière plus foncée ! Impressionnant. La balade est très bien aménagée, un peu de dénivelé mais rien de très sportif. La pluie ne nous aura pas lâché ce matin-là, mais ça ne nous a pas empêché de profiter pleinement du lieu !



Cascade Rio Celeste - Costa Rica
Cascade Rio Celeste - Costa Rica

🛣️Ce lundi 30 octobre, nous prenons la route très tôt pour traverser une grande partie du pays. D’Arenal au Corcovado, nous mettrons environ 8 heures pour parcourir les 430 kms. En milieu d’après-midi nous découvrons l’incroyable univers de la Amapola Lodge (lien) où nous séjournerons pour les 5 prochains jours. La lodge est située entre Playa Blanca et Puerto Jimenez. Il s’agit d’une grande maison individuelle toute en bois, et avec de grandes ouvertures sur la forêt privée l’immense parc et la piscine. A l’étage, un grand dortoir comprend plusieurs couchages. Puis une chambre privée est entièrement ouverte et donne accès sur la forêt ! Avoir la sensation de dormir au coeur de la nature mais avec le confort d’un lit avec moustiquaire, et d’une salle de bain privée, c’était une expérience unique que nous recommandons à tous ! Nous avons été accueillis comme des princes par Béatriz et Gérardo qui habitent sur le terrain également avec leur trois enfants et leurs trois adorables chiens, Sultan, Fifi et Gordon 🐶. Un petit plongeon dans la piscine nous a permis de nous détendre après cette journée de voiture et nous vivions ensuite notre première nuit en quasi immersion dans la jungle ! Quelle douce berceuse que le chant de la nature.

🦥Mardi 31 Octobre, nous avions pris rendez-vous avec notre hôte Gérardo qui nous a gentiment fait découvrir la propriété de 17 hectares, nous avons rencontrés ses nombreuses poules et coqs, puis nous nous sommes promenés dans la forêt et le long du cours d’eau tout en veillant aux serpents, nous avons vus ses vaches et son cheval, il nous a montré des chenilles, des champignons non comestibles et une Pavona (oiseau). Gérardo nous a ensuite mis en contact avec un guide local nous permettant de faire le Corcovado le lendemain. Il nous a ensuite conseillé la Playa Blanca, à 5 minutes du logement. Le site est en effet très sympa, nous avons pu voir pleins de tortues nager à quelques mètres de nous ! Nous avons ensuite déjeuné au Bistro Playa Blanca, nous avons très bien mangé et le service était également de qualité ! Le patron du restaurant, un canadien, nous a conduit a quelques pas du restaurant et nous a montré un paresseux à seulement quelques mètres ! Nous étions émerveillés de le voir ainsi, si proche et si paisible sur son arbre. Notre repas n’en fut que meilleur ! Tout le long du repas nous voyions également des arras et des toucans. Nous recommandons l’endroit.

Parc National du Corcovado et Fifi de la Amapala Lodge
Parc National du Corcovado et Fifi de la Amapala Lodge

🦜Mercredi 1er novembre, nous nous levons à 4H30 et partons à la rencontre de notre guide, se prénommant Jairo, qui va nous délivrer les secrets du Parc National du Corcovado ! Il s’agit de notre dernière excursion en parc national, nos attentes étaient donc très élevées ! Il existe plusieurs façons de se rendre au Corcovado, l’une se fait via le bateau où vous pourrez voir des dauphins et des baleines sur le trajet, puis vous arriverez à la Sirena où vous pouvez passer la journée ou dormir sur place (places très limitées pour la nuit). Cependant l’expédition coûte relativement chère (plus de 120$/personne - sans la nuit). Nous avons opté pour la découverte de la Leona, plus économique car nous avons payé 75$ par personne (guide et entrée du parc), et dont l’accès se fait en voiture. Pour la bonne cause, la journée ne s’est pas passée comme prévue et c’était excellent !

- Programme annoncé : rendez-vous à 5H30 pour récupérer notre guide, qui monte dans notre voiture. 1H30 de route pour effectuer les 40 kms qui séparent Puerto Jimenez du parking. Retour prévu vers 12/13H à Puerto Jimenez.

- Réalité : nous avons bien récupéré notre guide à l’heure-dite et à l’endroit convenu. Très tôt la route goudronnée s’arrête et on emprunte un chemin caillouteux et jonché de trous ! (Petites voitures s’abstenir - 4x4 hautement recommandé !) Impossible de rouler à plus de 20 km/h. Jairo nous explique que le gouvernement n’améliore pas la route volontairement car c’est un lieu de passage de nombreux animaux. Nous trouvons cette mesure vraiment géniale ! (Si seulement tous les pays du monde pouvaient également privilégier la nature !) et très vite, nous constatons par nous-mêmes l’incroyable nature qui nous entoure : c’est bien simple, on s’est arrêté une dizaine de fois pour admirer les animaux sur notre passage : des aigles, des perroquets, des singes hurleurs, des singes araignées, des singles capucins, des singes écureuils… Au final, il nous aura fallu 3 heures pour accéder au parking ! A noter, nous avons dû traverser trois passages de rivières avec l’automobile ! C’était hyper flippant ! Puis, nous avons marché 3 kms pour rejoindre l’entrée du parc national. Là encore, on a pu prendre le temps d’admirer tout ce que la nature nous offrait : un fourmilier qui se reposait sur la branche d’un palmier, des plages de sables noir désertes, des arras, etc. On est ensuite arrivés sur un poste de contrôle tenu par les rangers (ils vivent ici pendant 12 jours, puis ont 6 jours de repos auprès de leurs familles). Ils sont responsables des entrées du parc, de l’entretien du sentier, et doivent également protéger le parc des narcotrafiquants. Nous avons ensuite parcourus 3 kms au coeur du parc. Jairo nous a expliqué l’histoire de la Leona, avant son inscription comme parc national en 1975 puis après. Puis nous avons repassé le point de contrôle (3 kms au retour également), puis la plage jusqu’au parking (3 kms supplémentaires) et avons conduit pendant 2h pour le trajet retour. Finalement, nous sommes rentrés à notre logement à 16h30 ! La journée a donc été très riche ! Nous avons adoré notre guide Jairo, plein de connaissances, de conseils, d’humour, et tout était simple avec lui c’était vraiment génial. Nous vous recommandons son site pour votre voyage : lien.


🐾 Jeudi 2 Novembre, après avoir pris le temps de nous reposer le matin, nous sommes allés déjeuner à Puerto Jimenez et l’après midi nous avons chillé et préparé notre départ matinal du lendemain. Pour ma part, j’ai fait un dernier tour de forêt avec Béatriz et Gérardo à la recherche d de la Pavona ou d’un éventuel serpent ! Je suis revenue de la boue jusqu’aux mollets, mais un grand sourire aux lèvres et des souvenirs pleins la tête. La gentillesse de cette famille m’aura vraiment touché et aura marqué mon séjour au Costa Rica. J’ai profité également de mes derniers moments avec les petits chiens qui étaient tellement adorables et que j’ai eu grand peine à quitter.

🐊 Vendredi 3 Novembre : le réveil sonne (encore) à 4H du matin ! Nous prenons la route très tôt afin de rejoindre l’aéroport. Nous devons rendre la voiture de location et prendre nos avions respectifs. Sur les bons conseils de Jairo, nous nous arrêtons au « pont des crocodiles » ! Sur la route entre Corcovado et San José se trouve un très grand pont duquel on peut admirer des dizaines de crocodile sur les berges de la rivières en contrebas. Un dernier déjeuner à San José tous les quatre, et nous rendons la voiture de location et nous nous disons à bientôt pour de nouvelles aventures. Charlène & Laurent repartent à Paris, et nous nous envolons au Pérou.

C’est ainsi que deux merveilleuses semaines au Costa Rica s’achèvent. Nous sommes tous les 4 encore éblouis par tout ce que l’on vient de vivre tous ensemble. 🤩

Tortue marine à Playa Blanca - Costa Rica
Tortue marine à Playa Blanca - Costa Rica


En bref (budget global, rencontres, hébergement, activités, transports) :


🇨🇷 Nous avons passé deux semaines intenses et difficilement descriptibles au Costa Rica ! Voici notre bilan à 4 voyageurs, très heureux de ce qu’ils viennent de vivre :

👍 En quelques points forts :

  • Nous avons été épatés par la gentillesse et la bienveillance de tous les costaricains que l’on a rencontré, de leur amour pour la nature, du respect qu’ils lui témoigne. C’est une véritable leçon de vie.

  • Nous avons adoré découvrir et vivre la Pura Vida.

  • Nous avons été épatés par la nature luxuriante : 2% de la biodiversité mondiale se trouve au Corcovado. Les parcs nationaux du Costa Rica sont des véritables trésors et sont préservés le plus possible de l’impact humain.

Coup de coeur Costa Rica
Coup de coeur Costa Rica
  • La minute histoire : C’est en 1975 que le parc du Corcovado est devenu Parc National et a ainsi bénéficié de la protection de l’Etat pour lutter contre la pollution et l’impact humain. Auparavant des fermiers s’y étaient installés et formaient un village. Leur présence dégradait le site (cultures de fruits et légumes qui dénaturaient, déforestation), et la recherche d’or attirait de plus en plus d’hommes. Les chercheurs de l’université du Costa Rica ont démontré que plus de 2,5% de la biodiversité mondiale se trouvait au Corcovado et le gouvernement a pris la décision de protéger ce site. Les fermiers ont été déménagés à l’extérieur du parc. A ce jour, il ne reste du village qu’une dalle en béton d’une vieille habitation et un petit cimetière. Seul 1% du Parc National du Corcovado est accessible au tourisme, le reste est préservé et seuls les rangers et quelques scientifiques y ont un droit d’accès.

  • La minute émotion: La ponte des tortues sur la plage au Parc de Tortuguero a été un moment fort en émotion pour tous les quatre. Nous avons été excités de participé à cette activité pour laquelle nous savions que nous avions très peu de chance d’en voir car en fin de saison, puis nous avons été assez las d’attendre (et fatigués de notre journée), et puis c’était le tourbillon d’excitation : allions-nous arriver avant le départ de la tortue ? La traversée du parc au pas de course, et la récompense pour tous les téméraires : la larme à l’œil nous observions, dans le noir et en silence, la tortue pondre ses œufs dans l’espoir que les petites tortues puissent voir le jour dans un mois.

  • La minute gastronomique : Goûtez les arroz con pollo !

  • La minute nature : Choisir, c’est renoncer ! On ne peut définitivement pas tomber d’accord sur une minute nature en particulier tant tout ce que nous avons vu et ce qui nous a émerveillé était chaque fois des spectacles offerts par la nature : des animaux en tout genre évoluant dans leur milieu naturel où nous n’étions que de discrets invités, à l’imposant volcan Arenal, en passant par les curieuses eaux cristallines chaudes ou bouillonnantes, les cascades, les nombreuses forêts, les jungles, les plages… En un mot, le voyage au Costa Rica à lui seul, c’est la minute nature !

  • La minute repos : Notre logement à Arenal était parfait pour se reposer : balançoire, jaccuzzi, grand jardin vue sur le volcan. Nous avons été au calme et avons pu profiter du confort de la maison pendant ces quelques jours. Pour ma part, j’ai également beaucoup apprécié la quiétude du dernier logement, avec les bruits de la forêt pour nous bercer, et les doux câlins de Fifi pour nous réveiller.

  • La minute budget : Sur la durée totale de notre séjour, la moyenne journalière de notre séjour costaricain s’élève à 34€ par jour et par personne (hors vol), avec la répartition par poste de dépense suivante


Quel budget pour 15 jours au Costa Rica ?

Lorsqu'il s'agit d'établir un budget pour une aventure aussi incroyable que celle que nous avons vécue au Costa Rica, il est important de prendre en compte chaque aspect de l'expérience. Pour nos 15 jours mémorables, l'aspect financier a été réfléchi pour tirer le meilleur parti de chaque instant, tout en restant conscient des coûts. En moyenne, nous avons dépensé 34€ par personne et par jour, hors coût des vols.

Cette moyenne englobe tous les aspects de notre séjour : l'hébergement, la nourriture, les transports, les activités et les visites. Nous avons privilégié des logements confortables et bien situés, des expériences uniques avec la faune et la flore locales, et des repas savoureux reflétant la culture gastronomique costaricienne. Les transports comprenaient la location de notre voiture, essentielle pour nous déplacer librement et découvrir les trésors cachés du Costa Rica.

Bien entendu, ce budget peut varier en fonction des choix personnels. Certains pourraient préférer des hébergements plus luxueux ou des activités plus exclusives, tandis que d'autres pourraient opter pour des options plus économiques. Mais dans notre cas, ce budget nous a permis de vivre pleinement l'expérience "Pura Vida", en équilibrant confort, aventure, et découverte, sans jamais compromettre la qualité de notre périple.

En résumé, prévoir un budget de 34€ par jour et par personne est une bonne estimation pour un voyage équilibré au Costa Rica, riche en aventures et en découvertes, tout en gardant un œil sur les dépenses.


Budget Costa Rica
Budget Costa Rica

FAQ 15 jours au Costa Rica

  1. Quel est le coût moyen par jour pour un voyage comme celui décrit dans l'article ?

  • En moyenne, nous avons dépensé 34€ par personne et par jour, hors coût des vols. Ce budget couvre l'hébergement, la nourriture, les transports, les activités et les visites.

  1. Est-il nécessaire de louer une voiture pour visiter le Costa Rica ?

  • Oui, la location d'une voiture est fortement recommandée. Elle offre une plus grande liberté de mouvement et permet de découvrir des lieux moins accessibles par les transports en commun.

  1. Quels sont les hébergements que vous recommandez ?

  • Nous recommandons "Hospedaje Ana Lu" à Alajuela, "Carey Lodging" à Tortuguero, et notre AirBnB à La Fortuna avec vue sur le volcan Arenal. Pour une immersion en nature, la Amapola Lodge est aussi exceptionnelle.

  1. Faut-il réserver à l'avance les billets pour les parcs nationaux ?

  • Oui, il est conseillé de réserver vos billets à l'avance sur le site du SINAC, en particulier pendant les périodes de haute saison touristique.

  1. Quelles activités spéciales recommandez-vous ?

  • Des excursions en canoë à Tortuguero, la randonnée dans le Parc National Arenal, la visite de la Cascade La Fortuna, et l'exploration du Parc National du Corcovado sont des incontournables.

  1. Y a-t-il des conseils de sécurité spécifiques à suivre lors de la visite des parcs nationaux ?

  • Oui, suivez toujours les consignes des guides locaux, restez sur les sentiers balisés, et soyez conscient des animaux sauvages. De plus, portez des vêtements appropriés et restez hydraté.

  1. Est-il possible de voir des animaux sauvages facilement ?

  • Oui, le Costa Rica regorge de faune sauvage, mais pour une observation optimale, il est recommandé d'être accompagné par des guides locaux expérimentés.

  1. Quelle est la meilleure période pour visiter le Costa Rica ?

  • La saison sèche, de décembre à avril, est généralement considérée comme la meilleure période pour visiter le Costa Rica, bien que la saison des pluies offre aussi son charme avec une nature plus luxuriante.

  1. Peut-on trouver facilement des options de restauration végétariennes/vegan au Costa Rica ?

  • Oui, le Costa Rica offre un éventail d'options alimentaires, y compris végétariennes et vegan, surtout dans les zones touristiques.

  1. Quel type de préparations sanitaires faut-il prendre avant de partir ?

  • Il est conseillé de consulter un professionnel de santé pour des conseils sur les vaccins et les précautions sanitaires. Emportez également un kit de premiers soins pour les petites urgences.

  1. La barrière de la langue est-elle un problème au Costa Rica ?

  • Bien que l'espagnol soit la langue principale, de nombreux Costariciens, surtout dans les zones touristiques, parlent anglais. Cependant, connaître quelques phrases de base en espagnol peut être très utile.

Posts récents

Voir tout

Kommentare

Mit 0 von 5 Sternen bewertet.
Noch keine Ratings

Rating hinzufügen

Il y a sept ans, nous avions quitté la France métropolitaine pour les charmes de l’île de la Réunion où nous avons vécu des années extraordinaires ! L’heure était venue pour nous de relever de nouveaux défis, et c’est ainsi que notre aventure autour du monde pour une durée d’un an est née. 

Notre objectif ? Se retrouver, découvrir, partager, donner du sens, et s’enrichir de moments incroyables. Une semaine avant notre départ, nous nous sommes mariés, un symbole de notre engagement à explorer ce monde main dans la main. 

DSC07882-2 - Grande_edited.jpg
  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • TikTok

RESTER AU COURANT

Merci pour votre envoi !

bottom of page